Close

RANDO SPORTIVE

Le Mont Saint Michel – lundi 21 octobre

 

Le Crêt de L’Aigle depuis Allèves – lundi 14 octobre 2019

La Tournette par Rosairy – lundi 30 septembre

 

Séjour dans les Dolomites du 17 au 23 septembre 2019 

Refuge de Presset – 12 et 13 septembre 2019

 

L’aiguille des calvaires – mercredi 4 septembre 2019

Tête de Lassy – lundi 26 août 2019

 

Pic de Boré – mercredi 14 août 2019

Dent de l’arclusaz –  lundi 5 août 2019

Lac Vert et lac de Chesery – lundi 29 juillet 2019

 

 

Voie romaine et Pic de Marcelly – lundi 15 juillet 2019-

Pointe de Tardevant par la combe de la Forclaz – lundi 8 juillet 2019

Les falaises du Revard – 27 mai 2019

Le début de la montée d’enfer !!
ça tirailleur(se)
des randonneurs satisfaits du travail accompli
on dirait des randonneurs corses….
les jeunes branches au pied de l’arbre remarquable

Cirque St Même – 13 mai 2019

Sentier des Morennes – 25 avril 2019

Train fantôme du Bugey

-15 avril 2019
Une randonnée vraiment insolite qui se situe dans le Bugey, proche de Hauteville-Lompnes dont le départ est sur la route menant à Lacoux.
Ce qui classe cette randonnée dans le domaine de l’insolite est que le chemin a la particularité d’être une ancienne ligne de chemin de fer, dont le projet n’a pas abouti, traversant plusieurs tunnels taillés dans la falaise.
Le site comporte 18 tunnels cumulant 2 665 m dont le plus long se situe sur le haut, à proximité de la cascade de la Charabotte et mesure 557 m.
Cascade dont il ne faut pas s’approcher du sommet car très glissant.


Historique du Train fantôme :
Le projet date des années 1880, la construction est décidée en 1900 par le Conseil Général de l’Ain et les travaux commencent en 1909. Le projet est contesté par de nombreux Bugistes qui auraient préféré une ligne partant d’Ambérieu et desservant Brénod et Hauteville.
Les travaux vont bon train pendant 1 an (1910) puis ils ralentissent ou s’arrêtent par moments, pour reprendre correctement en 1913, si bien qu’en 1914, il ne reste plus qu’à poser 7 à 8 km de voie à partir d’ Hauteville. En effet, l’approvisionnement du chantier et donc son cheminement s’effectue par le plateau. En cette même année, les travaux s’arrêtent de nouveau, alors que les tunnels sont presque tous percés et qu’il ne manque que les tabliers des ponts.
Cependant, en 1916, les rails stockés sont réquisitionnés par l’armée. En 1919, le projet est relancé. Le dernier tunnel est alors percé. De 1920 à 1932, le percement connaît de nombreux problèmes d’infiltration et d’éboulement. Les trajectoires des galeries doivent être modifiées à deux reprises. Trois galeries sont donc creusées.

La surcharge en déblai oblige les entrepreneurs à acheter d’autres terrains pour y stocker les matériaux. A cette occasion, ils s’aperçoivent que tous les terrains sur lesquels le tram a été construit n’ont pas été payés, d’autres en revanche l’ont été deux fois et d’autres encore l’ont été mais sans aucune utilité pour le chantier.
En 1933, la voie est achevée et inaugurée par le passage, sur une partie du tronçon seulement, d’une locomotive et un ou deux wagons occupés par les autorités locales. Par la suite, il est décidé d’électrifier la voie et de mettre des rails plus lourds. Les anciens rails sont démontés, mais le financement  pour l’électrification n’a jamais été débloqué.
En 1936, le Conseil Général décide l’abandon de la ligne et son déclassement, qui ne sera effectif qu’en 1951.
Cette voie n’aura jamais vu passer un train chargé de passagers et elle n’aura jamais servi.

Lac de Barterand – 8 avril 2019

Lacs Chevelu – 1er avril 2019

Le grand Colombier – 25 mars 2019 –

Roc des Tours – 18 mars 2019

Francis à fond sur les raquettes symbioses
2 Hugo bo gosses

TOUR de SULENS 4 février 2019

Les Chavannes 13 et 14 février 2019

Crêt d’eau 18 février 2019

Plateau des Bénés 25 février 2019